La COP 24 s’ouvre en Pologne : tous les voyants sont au rouge

Quatre anciens présidents de la COP ont lancé un appel aux armes à l’ouverture de la COP24, aujourd’hui à Katowice, en Pologne. Selon Frank Bainimarama (Fidji – COP23), Salaheddine Mezouar (Maroc – COP22), Laurent Fabius (France – COP21) et Manuel Pulgar Vidal (Pérou – COP20), « le monde est à la croisée des chemins et une action décisive dans les deux prochaines années sera cruciale pour affronter les menaces imminentes liées au changement climatique ».
« Nous, anciens présidents de la Conférence des Parties, sommes extrêmement préoccupés par la crise climatique et nous joignons nos voix à celles de tous ceux qui demandent une action renforcée. »

« Nous appelons les pays et les acteurs non étatiques à envoyer depuis Katowice un message sans équivoque en faveur d’un renforcement de l’ambition d’ici 2020 afin d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris ».« Ce que les ministres et autres dirigeants diront et feront à Katowice lors de la COP24 aidera à déterminer les efforts à déployer dans les années à venir », écrivent -ils, soulignant le risque qu’ils se contentent de « repousser l’action à plus tard ».

« Tout retard ne fera que rendre plus difficile et plus coûteuse la réponse au changement climatique », avertissent-ils.

Cette déclaration intervient le jour de l’ouverture du sommet de la COP24 et le lendemain de l’annonce du « G19 » (G20 moins les États-Unis) pour un soutien à l’action mondiale sur le climat au G20 à Buenos Aires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *