Pologne: ils ne sont pas tous favorables au charbon

Alors que la Pologne accueille la COP24 et à la suite des annonces du Président Duda sur le charbon, un sondage montre que 75% des Polonais se disent préoccupés par le changement climatique et qu’une grande majorité se prononce en faveur de l’abandon du charbon. Seulement 19 % affirment que le charbon extrait dans le pays devrait être la principale source d’énergie au cours des 20 à 30 prochaines années.

La Pologne voit de plus émerger de nouveaux groupes catholiques qui adoptent l’agenda climatique. Si le clergé polonais est connu pour être très conservateur et proche des puissances politiques de droite, l’esprit de Laudato Si du pape François a trouvé des adeptes en Pologne. De jeunes militants catholiques ont, par exemple, réussi à convaincre les évêques de s’engager pour des prières en faveur le succès de la COP24.

Actuellement, un nouveau mouvement progressiste émerge autour de Robert Biedroń, ancien maire de Słupsk (jusqu’en Novembre 2018 – il a décidé de ne pas se présenter à la réélection).

Récemment, il a tweeté : « Nous ne sommes pas en mesure de faire une révolution lorsqu’il s’agit d’abandonner le charbon, mais nous devons nous éloigner du charbon. 40 000 personnes meurent chaque année en Pologne à cause de la pollution de l’air, et cette mauvaise qualité est dû au fait que nous n’avons pas abandonné l’utilisation du charbon. » Lors de son mandat, il a créé un réseau de maires et de conseillers municipaux progressistes..

Monika Sadkowska, organisatrice du premier camp climatique en Pologne cet été : (portable : 0048 883 580 223, parle anglais et français)« Nous ne pourrons rien faire parce que nous ne sommes pas assez », « Nous, les militants de base pour le climat, sommes faibles et solitaires. 400 personnes sont venues – presque trois fois plus que ce que nous espérions. Beaucoup d’entre eux sont jeunes, mais aussi des personnes de différentes générations et de différents milieux et parfois d’opinions différentes. Les gens qui veulent agir pour le climat ont juste besoin d’être organisés. »

Marek Józefiak, militant à Greenpeace Pologne qui a escaladé la cheminée de 180 mètres de haut de la plus grande centrale au lignite du monde sur Bełchatów en Pologne pour inciter les dirigeants à s’éloigner du charbon (0048 539 544 538, marek.jozefiak@greenpeace.org)
« Trop tôt pour annoncer une victoire, mais nous nous sentons tous plus près que jamais de faire pression pour le changement dont nous avons besoin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *