ACCORDER les ENERGIES RENOUVELABLES ET LES EXIGENCES DU TERRITOIRE

Pour fêter l’installation de son nouveau bureau à Toulouse, la fondation Akuo , aux côtés du groupe de la Dépêche du Midi et donc de midi libre était un des principaux partenaires du grand rendez vous monde nouveau de Perpignan ce week end

L’investissement de la société dans les énergies de demain ,n’est pas récente et aujourd’hui AKUO est un des premiers groupes indépendant français à produire de l’électricité à partir des renouvelables, principalement du solaire .

Créée en 2007, l’entreprise compte 400 salariés dont 2300 en France .Baptiste Balique est le directeur heureux de ce nouveau bureau toulousain. S’il s’agit avant tout d’en finir avec le thermique et à terme avec le nucléaire, l’atout principal d’Akuo a été d’aller au delà de la simple production énergétique , de maitriser toute la chaine et de créer des bénéfices sociaux. Son expérience la plus médiatisée par la COP 21 a été la prison de Bardzour à la Réunion .

Mais le photovoltaïque au service des cultures sous serre s’est développé un peu partout et la société investi désormais dans le sud de l’Hexagone , toujours en partenariat avec la société Agriterra, les panneaux couvrant l’arboriculture protégeant également cerisiers et abricotiers de la pluie ou de la grêle. L’innovation vedette d’Akuo, présentée à Perpignan étaient les tuiles solaires colorisées selon les territoires. « c’est une entreprise suisse qui a inventé le process , explique Baptiste Balique. Depuis 2011 nous travaillons avec eux . Notre grande première a été la couverture du MIM de Perpignan » Un atout de maitre pour plaire aux services d e l’Etat ou aux bâtiments de France protecteur de notre patrimoine et de nos identités régionales. Terra cota pour le sud, vernissé pour la Bourgogne, bleu ardoise pour la bretagne, gris pour les plombs de Paris, le photovoltaïque a désormais la couleur des toits de France et ne dénature plus les paysages.

Autre trouvaille appréciée, la couverture des plans d’eau « nous nous en tenons pour l’instant aux sites dégradés, aux anciennes carrières souvent eutrophisées, mais pas aux eaux vivantes car nous ne maitrisons pas encore l’effet de la couverture d’écosystème aquatique » Par contre les hectares de PV se développent sur les bassins d’aquaculture surtout en Thaïlande « cela protège les élevages de poissons du soleil et des prédateurs aviaires »

Des structures se déploient à partir d’un container et couvrent très rapidement des hectares

Mais ce système est déployé à 80% en site isolé. Il permet d’intervenir et d’apporter immédiatement l’électricité dans les zones en reconstruction après cyclones ou conflits majeurs.

La baisse des prix de rachat par EDF suite aux dernières décisions de la CRE (Commission de dérégulation de l’électricité) pose momentanément un problème à Akuo qui doit revoir ses modèles économiques « Pour l’instant nous, ne sommes pas encore distributeurs sauf aux USA où nous fournissons les chaines de supermarchés et où la dérégulation est plus en avance »

L’approche inclusive énergie/agriculture de son développement place AKUO en première ligne des préoccupations départementales comme le soulignait Hermerline Malherbe, présidente du département des PO : « nous avons deux piliers dans notre économie, le tourisme et l’agriculture. Il ne faut pas que le déploiement des ENR vienne gêner notre économie. Si nous avons positionné notre département et région comme devant être un exemple d’énergie positive, il nous faut être attentifs. On peut faire de l’énergie positive non vertueuse. Dans un premier temps il nous faut nettoyer, c’est à dire faire des économies, puis peut être revoir notre modèle de développement touristique en passant d’un tourisme de masse à un tourisme de qualité, en valorisant le patrimoine naturel d e l’arrière pays. Développer les ENR en protégeant nos paysages, c’est pour cela que l’option de l’éolien off shore est bonne, L’éolien off shore ne dérange personne ».

D Martin Ferrari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *