les ports d’occitanie ne savent comment faire pour leur dragage

Le coût des opérations, les normes, la pollution, le devenir des sédiments… Tout pose question.

« Le port de Carnon va finir par fermer ! Comment voulez-vous que l’on puisse supporter ces charges de dragage ? » Le cri du cœur de Patricia Bendinelli, directrice du port de Carnon dans l’Hérault (lire ci-contre), n’est pas passé inaperçu lors de la récente assemblée de l’UVPO (Union des villes portuaires d’Occitanie). En jeu : la question du dragage des ports – racler le fond de l’eau et permettre aux bateaux de circuler – et de leur financement exponentiel. Les communes sont confrontées aux coûts d’extraction et à la problématique du clapage (le reversement en mer), très encadré par rapport à la pollution, qu’il s’agisse de sédiments ou de vase : où les entreposer si ce n’est pas au large ? Certains ports du littoral sont très impactés. LIRE LA SUITE: https://www.midilibre.fr/2019/02/22/dragage-des-ports-en-occitanie-lurgence-de-trouver-des-solutions-financieres-et-techniques,8030360.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *