18/23 mars se tenait le  forum mondial de l’eau à Brasilia

Alors que de nombreuses villes du monde commencent à rencontrer la sécheresse, du 18/23 mars se tenait le  forum mondial de l’eau à Brasilia

Près de 40.000 personnes sont attendues dans la capitale du Brésil pour cette huitième édition du Forum, dont une quinzaine de chefs d’États, 300 maires de villes du monde entier, et plusieurs dizaines de scientifiques et de militants écologistes, jusqu’au 23 mars.

Pour le directeur du forum, Ricardo Medeiros, la question de l’eau doit être pensée au-delà de l’aspect purement environnemental.

« Il faut à présent dépasser le discours traditionnel évoquant un élément essentiel à la vie, pour le reconnaître en tant que moteur de développement »,

– « Stimuler la coopération » –

La métropole sud-africaine du Cap est menacée de coupure d’eau courante dans les prochains mois à cause de la sécheresse. La situation reste extrêmement préoccupante

Plus d’un quart des ressources d’eau renouvelables (qui ne comprennent pas les glaces de l’Antarctique, environ 60% des réserves de la planète) se trouvent en Amérique latine, contre soixante fois moins au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, régions aux ressources par habitant critiques.

Des experts s’inquiètent d’une possible disparition, d’ici quelques dizaines d’années, des réserves aquifères dans une partie du bassin du Gange en Inde, dans le sud de l’Espagne et de l’Italie, ou encore dans la vallée centrale de la Californie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *