Faire 2030 ensemble

L’Université de prospective de la Fonda consacrée aux ODD s’est déroulée à la Halle Pajol à Paris les 22 et 23 mars. Organisée en deux séances plénières et une quinzaine d’ateliers, elle a réuni plus de 250 participants. Le partenariat entre la Fonda, le Comité 21, le Mouvement associatif, Futuribles international et Coordination Sud a permis de nouer et conforter les relations et les échanges entre les réseaux de l’environnement et ceux de l’économie sociale et solidaire, qui d’ordinaire ne se fréquentant qu’insuffisamment. Bettina Laville est intervenue dans la table-ronde d’ouverture consacrée aux perspectives du monde en 2030, tandis que l’équipe du Comité 21 a animé et participé à plusieurs ateliers (voir ci-dessous résumé des ateliers). On peut retenir quelques constats parmi les interventions et questions des intervenants et participants : la difficulté de l’appropriation et de la déclinaison opérationnelle des ODD, dont la résolution viendra sans doute des territoires ; la prégnance de la question des inégalités ; l’émergence de menaces sur la démocratie ; la pleine conscience de l’exigence de transformation de notre modèle, notamment via les « révolutions minuscules » et l’adaptation ; la réorientation de la finance ; le débat sur le travail, l’activité, le bénévolat et la question du revenu universel. Cette Université de deux jours constituait le lancement d’Ateliers du « Faire ensemble 2030 » de la Fonda qui se poursuivront en 2018 et 2019, avec une prochaine étape le 12 juin. (cf. voir Tribune de la Fonda dans la rubrique « Pour aller plus loin ». Georges Ribière – ribiere@comite21.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *